Mois: mars 2013

Logement (12) Chez soi

home--
Une grande fenetre, un canape, des livres, la table; c’est un espace ou finalement on ne voit la lumiere que le week end, car le rest du temps ont bosse… c’est ça, le logement, parfois… car le plus important ce sont les personnes qui l’habitent.

Publicités

Logement (11) 100.000 euros dans l’aire de Madrid

viv valdemoro

100.000 euros, ce numero magique, a la mode grace a la crise financiere de Chypre… Mais que peut on faire avec cet argent, en termes de logements, dans une grande aire metropolitaine europeene comme Madrid?. Il est possible de se payer un appartement tout petit dans un batiment avec un etat de conservation qui serait a verifier dans le centre de Madrid, ou dans les zones construites a toute vitesse pentant la decennie 1960. Mais si on veut acheter quelque chose de recement construite pour se loger en famille, voila ce que l’on obtiendrait: 106 m2 (construits, y compris des elements auxiliaires, garage et remise) a Valdemoro. L’appartement est a quelques 600 m de la gare de RER, et de la vous n’avez que 41 minute jusque a la gare de Sol, en plein milieu de Madrid. Et en plus, la coproprieté a une piscine (a 40 degrée a l’ombre en aout, c’est moins idiot que ça peut en avoir l’air…). Données trouvées sur idealista.com cette semaineValdemoro 3 viv valdemoro2

Logement (10) RIVP

RIVP-1

Projet sur la ZAC Claude Bernard. Architecte V.Brossy

La Régie Immobilière de la Ville de Paris est une société d’économie mixte consacrée au logement social dans la ville de Paris (91% de son patrimoine) et sa banlieue (9%). Elle possede 890 groupes d’immeubles, plus de 54.000 logements, plus de 1.600 commerces, et un nombre important d’autres actifs. Les logements sont gérés en location sous différentes modalités.

Les revenus fiscaux de référence pour déterminer qui a droit a un logement social varient des 22.113 euros pour une personne seule en modalité PLUS aux 90.025 pour six personnes ou une personne avec 4 a charge.

La Régie introduit des innovations en matière de développement durable dans ses bâtiments ; mais une partie importante du budget est consacrée a la conservation du parc de logements.

RIVP 1

Repartition geographique des immeubles de la RIVP. L’est et le Nord, zones avec des revenus plus modestes, concentrent le plus de logements sociaux. A l’exterieur du Peripherique, les logements sociaux sont gerés pour la plupart par d’autres agents publics.

Logement (9) 1020 Pine Street

Pine street 1

L’image commune que l’on a des Etats-Unis en Europe est celle d’un pays ou il n’y a que très peu de logement collectif; mais même si la plupart des logements sont individuels, sauf sur certaines villes comme New York et San Francisco, la situation parait après l’orage immobilier.

Ce bâtiment de San Francisco, projet de Kennerly Architecture & Planning (2009), regroupe 8 logements (7 de quelques 90 m2 et 1 de 66) sur une petite parcelle du centre urbain. L’agencement des volumes rappelle les bow-windows traditionnels de la ville.

Pine street 2

Image taken from Kennerly Architecture and Planning website

Logement (8) Unité d’habitation, Marseille

corbu-marsella1

Voila un bâtiment, que le Corbusier voulait faire un prototype d’une vie moderne, et  qui a fait couler des fleuves d’encre. 337 logements construits entre 1945 et 1957 comme une barre sur pilotis a Marseille. C’est l’un des ancêtres aussi bien de quartiers entiers de logements sociaux condamnés a l’ostracisme (et parfois dynamités), mais aussi d’exclusifs ensembles d’appartements haut de gamme.

Je ne dirais que peut-être le problème principale de son universalisation se pose quand les espaces de circulation (les rue intérieures) deviennent des espaces de séjour (chômage, marginalité, ou simple désespoir et angoisse) l’architecture ne peut grande chose. Mais j’ai pourtant entendu que, par contre, des modèles similaires dans des pays comme le Brésil ont eu un certain succès face a l’insécurité dans les rues par la concentration des services a des emplacements différents du bâtiment quand il est utilisé par des populations a haut revenu. En ce sens, c’est un antécédent des gated communities américaines (communautés fermées et privatisées)

corbu-marsella8

Boutique sur rue interieure

corbu-marsella7

Piscine sur la terrase superieure

corbu-marsella6

Vue de la piscine

Corbu-marsella2

La porte de l’immeuble

corbu-marsella5 corbu-marsella4 corbu-marsella3

Logement (7) Casa de las Flores

casa flores2

 

En 1931 Secundino Zuazo fait le projet pour la Casa de las Flores (maison des fleurs), un ilot du quartier de Gaztambide de Madrid, avec 288 logements dans des bâtiments de 5 étages. C’est un projet avec beaucoup de similitudes avec les Habitations à Bon Marché de la France de l’époque, ou a certains projets en Allemagne et en Autriche ou les cours sont progressivement ouvertes vers la ville, améliorant la ventilation. Pourtant, ici il  y a encore, en plus de la cour centrale et ses ouvertures dans le sens le plus long, un ensemble de cours de moindre dimension, car il n’y  a pas de logements traversant entre la rue et la cour centrale.

Le bâtiment, abimé pendant la Guerre Civile, fut restauré pendant la décennie de 1940 et déclaré Monument National après la mort de Franco.

casa flores3 casa flores 4

Biblio (35) Renovate Europe

Biblio35

Renovate Europe est une campagne financée par des agents privés du continent pour encourager une politique européenne de rénovation du parc de bâtiments existants. Cette rénovation, axée sur la sobriété énergétique, est nécessaire pour faire face aux compromis que l’Europe se pose en matière de mutations climatiques, et est présentée comme un moyen de dynamiser l’économie et assainir les comptes publics sans cout, moyennant une amélioration de la qualité de vie des citoyens. L’investissement brut annuel d’entre 41 et 78 milliards d’euros pourrait rapporter entre 104 et 175 milliards (ces chiffres, comme toute prévision, ne sont que des scenarios, pas des certitudes).

Deux publications sont spécialement intéressantes : l’une est une analyse du parc actuel de bâtiments européens, tandis que l’autre est une analyse des bénéfices qui découleraient de l’investissement en rénovation énergétique des bâtiments.

Ce sont deux publications produites par une partie intéressée, mais en tout cas l’idée de la rénovation énergétique parait très raisonnable dans un continent qui vieillit, avec peu de ressources énergétiques conventionnelles, et qui se déclare sensible au développement durable et les mutations climatiques.

Logement (6) Kiefhoek

L'entrée au quartier avec les deux boutiques

L’entrée au quartier avec les deux boutiques

 

Kiefhoek est un ensemble de logements pour travailleurs construit entre 1925 et 1930 au sud de Rotterdam par J.J.P. Oud. C’est l’une des expériences iconiques en matière de logement dans l’Europe d’entre guerres, que la plupart des étudiants d’architecture au monde étudient, car c’est un exemple de plusieurs concepts. Le quartier compte 294 maisons, deux boutiques, une station de potabilisation d’eau et deux ateliers- entrepots.

Les logements sont conçus pour des familles a bas revenu, avec un standard de 61 m2 par unité, suivant l’idée commune entre les architectes de l’époque que la réduction du logement a ses besoins minimaux pourrait permettre de loger tout le monde. Ainsi, l’architecture est simple pour réduire les couts, mais élégante, et les deux boutiques a l’entrée du quartier montrent comment faire plus avec moins.

C’était 1925, donc pas de garage ; mais il y a un petit jardin, aujourd’hui occupé partiellement par des bâtiments auxiliaires. Google maps couvre très bien le quartier, ce serait une bonne idée de faire une promenade virtuelle.

Kiefhoek-1

Logement (5) Vegaviana

J’ai deja parle de Vegaviana avant, dans le cadre de la serie sur agriculture et urbanisme. La semaine derniere je suis passé par le village et j’ai pu nouvellement voir ses qualités: ces maisons ne seraient pas reconnues aujourd’hui comme un exemple du nec plus ultra de la modernité, mais elles montrent comment articuler des logements individuels d’une façon bien plus durable que nombre de lotissements ordinaires. Le fait que ces maisons ont eté construites pendant une periode d’apres guerre, avec des moyens tres reduits, a limité le pavage du sol et forcé a l’economie de moyens (parfois le développement durable est le resultat de ne pas avoir d’autre choix), et les grands espaces entre les maisons sont interesants, avec peu d’elements formels mais des arbres formidables. Les maisons ont probablement besoin de travaux de maintenance, mais la trame est bonne. Les parcelles font 300 m2, avec 80-90 m2 pour le logement et quelques 200 metres pour les espaces auxiliaires dévelopées depuis.

Vegaviana1

Vegaviana2 Vegaviana3 Vegaviana4

Logement (4) Maisons Torpedo

Torpedo

 

Les maisons Torpedo (Saint Denis, au Nord de Paris) sont un ensemble de 18 logements individuels, sur une parcelle de 2.300 m2, en groupes en croix et en paire. Le deplacement vertical d’une partie des unités en croix permet une configuration ou un espace de garage couvert non fermée au service des logements est sous certains logements, et il y a aussi des espaces verts privatifs. Les logements sont singularisés visuellement par les matériaux de façade, mais certains éléments comme fenêtres et volets utilisent un design uniforme.

Le projet d’Emannuelle Marin+David Trottin/Peripheriques Architectes (http://www.peripheriques-architectes.com/villa-torpedo), livrée en 2005, fait partie d’une génération d’opérations de rénovation urbaine des périphéries urbaines françaises ces dernières années.

Images du site web de Peripheriques Architectes

Images du site web de Peripheriques Architectes