10 km

Cartes 2015 (15) Lago d’Iseo

Une vue prise au site d’ANSA

Le titre de l’article au site web d’ANSA, l’agence de presse italienne, est assez intentionnel: « marcher sur les eaux avec le Christ », car voila un nouveau projet de Christo et Jeanne- Claude pour une installation provisoire, comme ce fut il y a quelques années, quand ils ont fait un paquet-cadeau du Pont Neuf a Paris. Des dessins assez sugerents.

Publicités

Cartes 2015 (14) La ville de Mexico en 1628

Image de 1628 (mexicomaxico.org)

Pour certaines raisons j’ai trouvé cette semaine cette image de la ville de Mexico en 1628, dessinée par Juan Gómez de Trasmonte, actuellement a l’Archivo General de Indias. Un siècle après la conquête, la ville présente toujours un aspect lacustre, et l’on voit clairement la structure des ilots (au double sens du mot…)

J’ai aussi trouvé cet image d’un mural de Diego Rivera, fait au XXème siècle, qui représente la vue avant la conquête. Ce n’est pas une source historique, mais j’aime bien cette image.

Mural de Diego Rivera, Palais National, Mexico (Wikipedia)

Biblio (124) Le Plan Général de Reconstruction de Moscou de 1935

Biblio 124- tesis plan moscú

Élisabeth Essaïan a soutenu en 2006 sa thèse de doctorat en Architecture a l’Université de Paris 8, une réflexion sur le Plan de Moscou de 1935. La référence de ce lien est celle d’un numéro spécial des Annales de la Recherche Urbaine de 2012.

Le plan se développe, d’après les conditions du système politique de l’époque, en se passant des affections de la propriété privé du sol ou des bâtiments. Le binôme ilot- artère principal devient l’élément opérationnel du plan. Le plan prévoit une grande expansion de la ville, avec une croissance de la taille moyenne des ilots des 3 hectares de la ville historique a quelques 10 ou 15. C’est une expérience avec des super-ilots liées aux transports en commun, semblable de ce point de vue a d’autres expériences européennes de l’époque.

La thèse comprend aussi une vision du complexe monde politique de l’époque, avec les purges et les persécutions, auxquelles le monde des architectes de Moscou n’a pas échappé.

Catalyseurs du changement (11) Eaux

Alange

L’image supérieure correspond a la ville d’Alange, dans la province espagnole de Badajoz. En 1992 les travaux de construction du barrage, un mur de 67 m de hauteur depuis les fondations et de 720 m de long, sont finalisés, et ce qui jusqu’à ce moment était un village sur la vallée de la rivière Matachel devient un espace marqué par l’eau et un nouveau trait de côte. C’est sans doute une intervention bien au-delà du possible pour une petite municipalité, conduite par la Confédération Hydrographique du Guadiana. L’intervention produit un paysage nouveau qui permet d’utiliser les eaux pour l’irrigation (en aval il y a une large plaine agraire) et production d’électricité.

Le barrage est alimenté par un bassin de 2.545 km2 (une surface comparable à celle de l’ile de la Réunion), et son plan d’eau de quelques 35 km2 est marqué par quelques iles qui montrent la géologie de la zone. Le fond du barrage fut nettoyé de toute végétation, donc la logique variation des niveaux des eaux fait que parfois des rivages assez arides deviennent visibles en contraste avec une partie supérieure plus verte.

L’eau a impliqué des changements importants ; un quartier fut déplacé a un nouvel emplacement par la montée des eaux, certains bâtiments doivent leur construction au nouveau paysage, et l’on peut supposer que les indemnisations pour les expropriations des terrains inondés a eu un effet sur l’économie locale. Il y a surement eu un impact par la disparition des terres de culture au fond de la vallée. Sur une zone le nouveau tracé de la route passe entre le bord urbain et l’eau, mais sa configuration est loin d’être soignée. Le plan d’eau est devenu l’élément central d’une zone d’intérêt pour la conservation des oiseaux (ZICO) du réseau Natura 2000 de l’Union Européenne ; les oiseaux sont devenus des usagers du barrage. Mais les habitants sont de moins en moins ; en 1996 il y avait 2.031, et en 2014 ils n’étaient que 1946.

Alange-2

Catalyseurs du changement urbain (9) Communes

Les Communes peuvent être un puissant catalyseur du changement urbain… ou de l’inertie, en fonction de sa capacité de dynamisation du territoire. Ceci est assez lié aux comptes économiques… quelque chose d’intéressant cette année d’élections municipales en Espagne et en France. Aux Etats-Unis le système d’administration locale varie selon l’Etat, donc la seule comparaison fiable est entre Etats Européens et Etats des USA…

Ce qui suit est une analyse assez primaire d’après des données de l’Office Virtuel pour la coordination financière avec les entités locales (http://serviciosweb.meh.es/apps/EntidadesLocales/), qui regroupe les données de plus de 8.000 municipalités espagnoles et des Diputaciones et autres organes classées comme Entités Locales. Ce sont des données de comptabilité annuelle, dans une série entre 2003 et 2013 (dernière année disponible). Les chiffres sont en milliers d’euros courants pour chaque année (sans tenir compte de l’inflation). Pour ceux qui ne sont pas en Espagne, la plupart des investissements en urbanisme et logement pendant les dernières décennies sont privés ; l’administration locale obtient des ressources en la matière par voie fiscale et des cessions obligatoires par les aménageurs privés d’un pourcentage des droits de construction des opérations avec le foncier associé (la vente de ces parcelles est souvent la plupart du poste de vente de terrains).

Comme résultat de l’analyse, trois graphiques sur des matières liées a l’urbanisme et des aires en relation.

Recettes fiscales des entités locales espagnoles, en milliers d'euros, selection de postes

Recettes fiscales des entités locales espagnoles, en milliers d’euros, selection de postes

Recettes : les corporations locales ont atteint un maximum de recettes en 2009, et en 2013 elles étaient un peu en dessous du niveau de 2006. L’impôt sur les immeubles urbains (les données d’avant 2009 ne font pas la différence avec l’impôt sur les reste des biens immobiliers) passe de 15% des recettes en 2003 a 25% en 2013, tandis que les ventes de parcelles se sont réduites de 3,4% a 0,34 (en 2006 elles avaient atteint 6%). L’utilisation privative des domaines publics passe de 1,5% a 3,1%, comme montre bien la prolifération des terrasses de bars et restaurants, en partie a cause des lois contre le tabac. Et l’impôt sur la plus-value foncière n’est passé que de 2,9% a 3,6%, avec des oscillations plutôt réduites.

Investissement des entités locales espagnoles, selection de postes

Investissement des entités locales espagnoles, selection de postes

Investissement : l’investissement dans des nouvelles infrastructures et biens d’usage général était de près de 7% en 2003, tandis qu’en 2013 elle s’est réduit a 2,2%. L’investissement pour l’entretien de ces biens et infrastructures s’est réduit de 3,4 a 1,6% pendant la même période, et les investissements nouvelles et d’entretien pour le fonctionnement des services ont suivi une évolution semblable.

Investissement par poste dans les entités locales espagnoles, selection de postes.

Investissement par poste dans les entités locales espagnoles, selection de postes.

Investissements au détail : l’investissement réel (sans compter couts de personnel et autres éléments) des municipalités espagnoles a suivi une courbe plus complexe. Jusqu’en 2010 cet investissement réel représentait plus de 25% de dépenses, mais en 2013 elles sont descendues a 9,4%.  L’urbanisme et le logement sont restées autour d’un tiers de l’investissement réel total jusqu’en 2010, et depuis ils ont augmenté pour atteindre 44% en 2013, même si en valeur totale elles sont la moitié de la valeur de 2003. En comparaison, l’éducation (un poste ou le rôle de l’administration locale est réduit) est descendue de 4% a 3% de l’investissement réel, se réduisant a un tiers en valeur totale de la valeur de 2003.

Dans l’ensemble, l’évolution des recettes et dépenses a été relativement équilibrée (les chiffres additionnées pour la période montrent que les recettes ont été plus importantes que la depense), mais il y a eu des évolutions notables dans les poids relatifs.  Les ventes de foncier, liées indirectement a la bulle immobilière, se sont réduites substantiellement, tandis que la fiscalité du foncier a fortement augmenté. Les investissements en infrastructure nouvelle se sont réduits presque a la valeur des investissements de maintenance. L’investissement réel en logement et urbanisme a augmenté en proportion sur l’ensemble de l’investissement réel. Mais comme en valeur absolue ce poste s’est réduit fortement, aujourd’hui cet investissement couvre plutôt la résolution de déficits préalables.

Cartes 2015 (9) Le fracking et la fièvre des hydrocarbures en Dakota du Nord

mapas 2015-9- Fracking dakota

Voici une carte préparée par Mason Inman qui est loin d’être claire de premier abord, mais qui est attirante du point de vue esthétique. Quand on augmente le zoom la question commence a être plus claire : extraire les hydrocarbures est possible par des tuyaux horizontaux, et ce sont les éléments les plus visibles de la carte. Chaque puits a des données. Le niveau d’exploitation du territoire est surprenant, on dirait une trame agraire.

Biblio (115) Combien de temps consacrent les français a leurs courses?

Captura

L’INSEE vient de publier une étude assez intéressante sur le temps consacré par les français aux courses (aussi bien quotidiennes, comme la nourriture, que celles des biens d’élection, comme la mode). D’après les résultats de l’analyse d’une série de données entre 1974 et 2010, les courses sont faites de moins en moins fréquemment, et elles sont toujours plus longues le samedi, avec des déplacements toujours plus loin du domicile.

En 2010 le français moyen (a supposer qu’il existe…) consacre 2 heures 41 minute a la semaine aux courses; entre 1974 et 2010 les femmes on reduit le temps consacré de 28 minutes et les hommes ont rajouté 21 minutes par semaine. Les achats par internet restent peu nombreuses en France. 20% pensent que les courses sont une corvée en 2010, tandis qu’en 1986 ils n’étaient que 10%.

Voici des chiffres qui peuvent sembler loin de l’urbanisme, mais elles montrent que pour le petit commerce urbain, qui apporte une vie aux villes, les choses ne vont pas bien…

Biblio (114) La formation des structures spatiales urbaines : marchés et projets

Biblio-114-the formation of urban spatial structures

Ce travail d’Alain Bertaud analyse les liens entre projet (c’est un architecte urbaniste) et marché, en apportant des réponses a de questions comme pourquoi il n’est pas désirable d’avoir des rues privées ou que certaines choses soient publiques. En prenant des exemples qui vont de Hartford, Connecticut, a la Chine, il analyse les liens entre économie et urbanisme. Intéressant, et souvent ouvert au débat.