Mois: juillet 2013

Plaza de la Villa

31jul-mayor

L’ancien Hotel de Ville, sur la Plaza de la Villa, vu de la Plaza Mayor. Un jour ensoleillé…31jul-mayor-plan

Publicités

Biblio (52) Feux de fôret

Biblio 52-forestales

 

Les feux de fôret sont un malheur courant pendant l’été en Espagne et dans d’autres pays comme la France ou les Etats- Unis. Le texte de Luis Galiana (version anglaise) est un bon rappel de ce danger, qui est augmenté par les tendences a l’etalement urbain dans les zones boissées.

Comment affronter la canicule espagnole (3) Vert

Une piscine dans la cour d'un ilot residentiel a Madrid Sur

Une piscine dans la cour d’un ilot residentiel a Madrid Sur

Les arbres urbains permettent d’apporter une sensation thermique de confort par l’ombre, l’humidité et la modération des courants d’air. Et le gazon peut aussi aider. Tous ces éléments sont présents dans nombre d’architectures traditionnelles espagnoles, mais aussi, sous des formes différentes, dans des  bâtiments plus récents, comme dans les nouvelles zones résidentielles de Madrid. Pour certains il s’agit de « gated communities » (communautés fermées) comme les américaines, mais a la verticale (on accède a tous les logements par un seul accès sur la cour de l’ilot, ce qui mène parfois a avoir un gardien sur cette porte), mais ce sont aussi des espaces ou, autour d’une piscine et quelques arbres, on peut passer un jour d’été.

Comment affronter la canicule espagnole (2) Eau

botijos

A coté de la température, dans la sensation de chaleur intervient l’humidité : trop d’humidité peut vite devenir pénible, mais un peu d’eau  bien utilisée peut être une aide. Pendant l’Expo de Séville en 1992 on a beaucoup parlé des systèmes de brumisateurs permettant d’améliorer le confort thermique dans les espaces publics.

Dans la tradition, le botijo (gargoulette) est un exemple d’adaptation aux chaleurs estivales : l’eau stocké a l’intérieur transpire par les pores de la céramique et en arrivant a l’air sec extérieur s’évapore, ce qui implique un rafraichissement et une extraction de chaleur de l’intérieur. Les ouvertures sont petites, de telle sorte que la plupart de l’évaporation se produit a travers de la paroi céramique. C’est ce que l’on appelle réfrigération évaporatoire.

Peut on faire ça avec un bâtiment ? oui, mais ce n’est pas courant (ou parfois, on ne se rend pas compte). Le Pavillon des initiatives citoyennes de l’Expo Zaragoza 2008, un projet de Ricardo Higueras, fut une tentative assez figurative de construction d’un botijo a grande échelle. D’autre part, l’utilisation de matériaux céramiques de construction, quelque chose d’assez commun en Espagne, contribue en partie a cet effert (des que la céramique peut transpirer), et les patios andalous, avec des fontaines a l’intérieur, ont une certaine relation…

Comment affronter la canicule espagnole (1) Ombres et parasols

En Andalousie et dans certaines villes comme Madrid, la façon de maintenir une vie dans certaines rues commerçantes pendant l’été est, simplement, de les couvrir avec des toiles. Cette année, la municipalité de Getafe (banlieue sud de Madrid) a couvert sa rue commerçante principale avec un tas de parasols ; l’expérience a duré peu a cause de problèmes de sécurité des structures de câbles qui supportaient l’ensemble, mais en vérité presque n’importe quel élément apportant une ombre aurait eu le même effet…

La rue Sierpes de Seville utilise des bâches traditionnelles, tandis que la rue Preciados a Madrid utilise un système plus complexe (moins élégant mais peut être plus adapté a des coups de vent) et Getafe a été une tentative d’innovation… Les documents d’urbanisme ne régulent généralement pas la question, et en tout cas ces installations sont temporaires réglées par les normes générales sur l’utilisation des espaces publics, ne serait ce que pour encadrer les responsabilités civiles en cas de problèmes.