Urbanisme

Ilots (6) 22@ a Barcelone

MediaTIC

MediaTIC

En septembre 2000 est approuvée une modification du Plan General Métropolitain de Barcelone pour la rénovation des zones industrielles de Poblenou, aussi connue comme District d’Activités 22@BCN. Le but est de transformer une aire industrielle en un espace pour le développement d’activités de nouvelle technologie (histoire d’éviter des friches industrielles éternelles). On définit des conditions pour le réaménagement de la zone, la régulation des destinations du sol et les intensités, les conditions des équipements et les cahiers des charges pour des Plans Spéciaux.

Hauteur des batiments en nuances de bleu (le plus foncé est 1 niveau, en degradé les hauteurs augmentent)

Hauteur des batiments en nuances de bleu (le plus foncé est 1 niveau, en degradé les hauteurs augmentent)

Au début la zone est occupée essentiellement par des usines. La solution d’aménagement fait passer de 2 m2/m2 de COS au début jusqu’à 3 m2/m2 a la fin sur les zones a transformer (jaune), le reste (rouge) augmentant a 2,2. Ceci peut sembler restreint, seulement 50% au cas le plus haut ; mais l’évolution de la typologie des bâtiments (passage de bâtiments de petite hauteur consacrés a des usines a des bâtiments plus étroits) fera évoluer les hauteurs, et ensuite le paysage urbain. Une partie de l’accroissement de la surface hors œuvre brute sert a payer des améliorations de l’urbanisation

22arroba-3

Le cadastre montre peu de changement ; certes, il est un peu en retard (certains bâtiments comme « l’ Agrafeuse » de la Plaza de Las Glorias n’y sont pas encore), mais il faut reconnaitre qu’au moins une partie des projets a souffert avec la crise immobilière. Les façades a la Diagonal se sont transformées, et un certain nombre de projets transforme le quartier petit a petit, comme le bâtiment MediaTIC de l’image du début de l’article…

edif 22arroba

Publicités

Ilots (5)- Cartes 2015 (16) Barcelone vue par le fisc

pbarna 0-0

Le géographe français Yves Lacoste disait que la géographie, ça sert d’abord a faire la guerre. Sans vouloir le nier, il est vrai que la cartographie urbaine, ça sert d’abord aux impôts… voici les résultats primaires de traiter les bases cartographiques du cadastre a Barcelone en supposant une hauteur de 3 m a chaque etage sur la surface visible du terrain. Davantage prochainement…

vinbarna2-b

vinbarna2-a

Ilots (4) El Viso

El Viso. Vue du sud d'apres données du cadastre

El Viso. Vue du sud d’apres données du cadastre

El Viso est une zone pavillonnaire construite a Madrid en 1933-1936, dans la lignée de la Loi de Logements a Bon Marché de 1925. Ce ne fut jamais un quartier pour ouvriers, car très vite ce fut une zone de classes moyennes et intellectuelles.

El Viso. Surface des parecelles. La taille des cercles rouges est proportionnelle a la surface batie de logements sur chaque parcelle

El Viso. Surface des parecelles. La taille des cercles rouges est proportionnelle a la surface batie de logements sur chaque parcelle

Viso 2

De nos jours c’est une espece d’anomalie a côté de la zone plus dense de Paseo de la Habana- Castellana. Les pavillons primitifs ont evolue, en gagnant quelques etages ci et la, et certains hebergent aujourd’hui d’autres usages. Mais le tracé et la sensation de basse densité sont toujours la. Vous pouvez le constater sur google street view.

El Viso vu de l'Est. Au fond les tours d'AZCA

El Viso, vue de l’Est. Au fond les tours d’AZCA

Ilots (3) Olivenza

Oliv-m1

Centre d’Olivenza. Grille de reference: 100 m

Olivenza est une petite ville de la province de Badajoz, en Espagne. Jusqu’en 1801 c’était une ville portugaise, et la frontière est encore tout près.

Cette position frontalière est la raison d’une succession d’enceintes qui ont protégé la ville, laissant leur trace.

La zone centrale de l’enceinte est organisée autour du premier château et l’église principale, autour d’un noyau de 4 ilots relativement régulier. Plus tard la croissance urbaine arrive a une nouvelle enceinte plus large.

Oliv-m2

En prenant comme référence les ilots sur la partie sud de l’enceinte il y a une certaine régularité, avec quelques 35 m de large pour un peu plus de 100 de long, et une structure de rues dans le sens d’accès au centre de la ville de quelques 5 m de large. Chaque ilot fait de 4.000 a 5.000 m2, avec des parcelles dont les façades sur rue sont normalement au-delà des six mètres. Les hauteurs son normalement moins de 4 étages. La dimension plutôt étroite de l’ilot fait que les cours n’aient pas trop de continuité ou régularité.

oliv-2

Et l’architecture blanche avec la «calçada portuguesa » au sol… Un secteur sauvegardé assez bien conservé.

oliv1

Ilots (2) Façades

Façade sur la rue d'Alcalá, Madrid

Façade sur la rue d’Alcalá, Madrid

Quand on pensé en termes de façades, on pense aux bâtiments (un a un, prix séparément) ; quand on pense en termes d’ilots, la façade du bâtiment est dans un contexte, qu’il soit plat ou non…

La façade est visible dans le contexte de son plan, mais aussi dans celui de l’angle, et par rapport aux autres dans la même rue, mais dans l’ilot suivant. Et elle est aussi visible par rapport a ce qui se passe dans la rue, que ce soient des voitures, des grues, des chevaux, des bateaux,…

La façade n’est qu’une face de la réalité, car souvent elle ne donne pas tellement d’information sur la profondeur du bâtiment, ou sa relation avec le cœur d’ilot.

El edificio de la Calle de Alcalá, en ortofoto (cuerpo blanco)

Le batiment de la rue d’Alcalá, en othoimage (corps blanc)

Esquina entre Menéndez Pelayo y Menorca, Madrid

Angle des rues Menéndez Pelayo et Menorca, Madrid

Esquina entre Menéndez Pelayo e Ibiza, Madrid. Cambio de ancho de calle, cambio en la relación espacial

Angle des rues Menéndez Pelayo et Ibiza, Madrid. Une rue plus large change la perception

Biblio (125) Analyse morphologique des tissus urbains traditionnels d’apres UNESCO

Biblio 125-2-morfol unesco

Ce texte publié par UNESCO, dont les auteurs sont Alain Borie et François Denieul, date de 1984. La Convention sur le Patrimoine Mondial date de 1972, et les premières inscriptions sur la liste de 1978, donc c’est un texte qui apparait plutôt tôt dans la construction du sujet « patrimoine mondial » dans son volet urbain.

C’est un manuel classique, basé sur la décomposition des tissus urbains en systèmes : parcellaire, voirie, construction, espaces libres… pas mal d’images sur la partie finale.

Ilots (1)

manz

D’apres le dictionnaire de français Littré, un ilot est, « dans plusieurs villes de France, groupe de maisons circonscrits par des rues ». Des nos jours je crois que l’ont peut s’accorder sur le fait que des ilots existent aussi bien au-delà de la France. Pas de mention a une forme géométrique donnée (les dictionnaires espagnols ou anglais mentionnent souvent quatre cotés) ou autres conditions.

Qu’est ce qui peut bien être intéressant dans un ilot du point de vue architectural et urbain ?

  • Dimension, minimale dans des villes du moyen âge ou a Genès, et énorme a Berlin et autres villes.
  • Le traitement des cours ou espaces intérieurs, quand ils existent
  • La perméabilité entre rue et cour.
  • La relation avec la rue des façades perimetrales: continues ou non, avec des retraits variables par étage…
  • La forme des angles
  • Les différences de hauteur entre bâtiments.

Voici les sujets pour les prochaines semaines.

Biblio (124) Le Plan Général de Reconstruction de Moscou de 1935

Biblio 124- tesis plan moscú

Élisabeth Essaïan a soutenu en 2006 sa thèse de doctorat en Architecture a l’Université de Paris 8, une réflexion sur le Plan de Moscou de 1935. La référence de ce lien est celle d’un numéro spécial des Annales de la Recherche Urbaine de 2012.

Le plan se développe, d’après les conditions du système politique de l’époque, en se passant des affections de la propriété privé du sol ou des bâtiments. Le binôme ilot- artère principal devient l’élément opérationnel du plan. Le plan prévoit une grande expansion de la ville, avec une croissance de la taille moyenne des ilots des 3 hectares de la ville historique a quelques 10 ou 15. C’est une expérience avec des super-ilots liées aux transports en commun, semblable de ce point de vue a d’autres expériences européennes de l’époque.

La thèse comprend aussi une vision du complexe monde politique de l’époque, avec les purges et les persécutions, auxquelles le monde des architectes de Moscou n’a pas échappé.

Catalyseurs du changement (11) Eaux

Alange

L’image supérieure correspond a la ville d’Alange, dans la province espagnole de Badajoz. En 1992 les travaux de construction du barrage, un mur de 67 m de hauteur depuis les fondations et de 720 m de long, sont finalisés, et ce qui jusqu’à ce moment était un village sur la vallée de la rivière Matachel devient un espace marqué par l’eau et un nouveau trait de côte. C’est sans doute une intervention bien au-delà du possible pour une petite municipalité, conduite par la Confédération Hydrographique du Guadiana. L’intervention produit un paysage nouveau qui permet d’utiliser les eaux pour l’irrigation (en aval il y a une large plaine agraire) et production d’électricité.

Le barrage est alimenté par un bassin de 2.545 km2 (une surface comparable à celle de l’ile de la Réunion), et son plan d’eau de quelques 35 km2 est marqué par quelques iles qui montrent la géologie de la zone. Le fond du barrage fut nettoyé de toute végétation, donc la logique variation des niveaux des eaux fait que parfois des rivages assez arides deviennent visibles en contraste avec une partie supérieure plus verte.

L’eau a impliqué des changements importants ; un quartier fut déplacé a un nouvel emplacement par la montée des eaux, certains bâtiments doivent leur construction au nouveau paysage, et l’on peut supposer que les indemnisations pour les expropriations des terrains inondés a eu un effet sur l’économie locale. Il y a surement eu un impact par la disparition des terres de culture au fond de la vallée. Sur une zone le nouveau tracé de la route passe entre le bord urbain et l’eau, mais sa configuration est loin d’être soignée. Le plan d’eau est devenu l’élément central d’une zone d’intérêt pour la conservation des oiseaux (ZICO) du réseau Natura 2000 de l’Union Européenne ; les oiseaux sont devenus des usagers du barrage. Mais les habitants sont de moins en moins ; en 1996 il y avait 2.031, et en 2014 ils n’étaient que 1946.

Alange-2