Commerce urbain (3) Passages

Pommeraye-B Pendant la premiere motie du XIXeme siecle la ville de Paris voit se developper un certain nombre de passages couverts qui sont, de droit et de fait, des espaces privés qui traversent les coeurs d’ilot et arrangent des longues façades commerçantes qui sont couvertes par des toitures en verre.  Cette idée est developpée aussi dans d’autres villes comme Bruxelles, et trouve l’un de ses plus grands exemples en termes de dimension avec la gallerie Vittorio Emanuele II a Milan.

Le success de ces espaces est important, et en 1843 ouvre a Nantes le Passage Pommeraye. Il joint a des parties a plat des escaliers necessaires pour faire la liaison entre ses extremités (rue Santeuil et rue de la Fosse), avec en tout quatre niveaux, une disposition peu utilisée ailleurs. Pommeraye-A

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s