Centralité et périphérie a Madrid depuis 2000 (1)

constr-rehab2000-2013-fr

La ville de Madrid a une surface un peu plus grande de 600 m2, comparable à celle de l’ile de Menorca. Mais cette taille n’est pas l’originale : la dernière annexion a eu lieu en 1960.

Ces annexions ont permis une uniformité dans le traitement des systèmes structurants du territoire, et spécialement la voirie, qui ne sont pas toujours a l’encontre dans une aire métropolitaine (par exemple, a Londres ou a Paris, une surface similaire serait morcelée entre une énorme quantité de municipalités), même si Madrid déborde aujourd’hui largement sa municipalité. Ceci a permis aussi une politique de croissance urbaine sous une régulation relativement homogène : le résultat, une croissance importante, qui dans un contexte de natalité décroissante et réversion des flux démographiques, implique un pourcentage de logements vides de plus en plus haut, surtout avec la quantité de nouveaux logements récemment construits.

La ville existante se renouvelle peu par rapport.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s