Madrid, Buenos Aires (4)

Retiro-Retiro

Un quartier élégant este général un espace ou l’architecture a pu se développer avec un plus grand raffinement avec le temps parce que, simplement, ses habitants ont eu l’argent pour se payer des bâtiments meilleurs et ils les ont conservés. Il parait que Gangnam-gu est l’un des quartiers plus riches de Seoul, mais étant donné que la ville fut détruite presque entièrement par la guerre de Corée, il faudra surement un temps pour qu’une architecture comparable se configure (mais ils ont une chanson…)

Le quartier de Retiro a Buenos Aires (un peu au nord de la Plaza de Mayo) et le quartier de Salamanca a Madrid (au nord du parc du Retiro) ont été construits pendant le XIXème siècle.

A Madrid le quartier de Salamanca, conçu avec la volonté d’orienter l’ensemble de la croissance urbaine, est tout comme l’ensanche de Barcelona (projet qui coïncide dans le temps) une tentative d’utiliser la grille comme loi directrice. Il est devenu finalement le quartier le plus exclusif car ceux qui avaient moins de ressources avaient des opportunités moins chères hors de la ville réglementée. Et il reste un espace très coté, quoiqu’extrêmement dense, car comme a Barcelone les normes d’origine sur les bâtiments se sont vues substituées par d’autres plus favorables a la spéculation. En tout cas, il y a encore deux ilots a l’est de la plaza de Colon ou l’on peut apprécier la configuration originalement prévue avec des cours centrales, plus tard oubliées.

A Buenos Aires le quartier de Retiro ne montre pas une volonté spéciale dans son tracé ou projet. Comment se différencier en tant que grille dans une ville qui est une grille ? En fait, il est surprenant de voir que sa configuration est moins régulière que celle du Ensanche de Madrid (lui aussi adaptée aux préexistences). Le quartier apparait quand les habitants plus riches cherchent un nouvel espace après l’épidémie de fièvre jaune de 1871 ; Paris est le modèle pour l’architecture d’un quartier construit quand l’Argentine, en tant que grande puissance agraire, se présente comme un pays émergent. Des la décennie de 1930 c’est un point d’entrée de l’architecture moderne.

Avenida Córdoba, a Buenos Aires. Image de Panoramio par Franciscovies

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s