Agence Europeene de l’Environnement

Choix européens (5) Pollution

e-prtr

Chaque point est une installation E-PRTR

Le Registre Européen des Emissions et Transferts de Polluants (E-PRTR) est un registre géré par l’Agence Européenne de l’Environnement qui regroupe des données sur des installations industrielles dont les émissions de polluants vont au-delà des seuils définis par le Réglement (EC) No 166/2006. Ce qui couvre un large éventail d’installations, des stations d’épuration aux traitements de surfaces ou les abattoirs.

Comme pour toutes les politiques européennes, certains états peuvent avoir des lois environnementales plus exigeantes, mais l’Europe établit et un cadre commun et, aussi important en ce qui concerne la planification spatial, des bases de données communes qui couvrent l’ensemble de l’Union (et parfois au-delà, comme ici la Norvège et la Suisse), permettant une meilleure connaissance et débat.

Biblio (72) TERM 2013

Le rapport TERM 2013 de l’Agence Européene de l’Environnement (téléchargeable sur http://www.eea.europa.eu/publications/term-2013) analyse l’évolution des effets sur l’environnement des politiques de transport dans le cadre des engagements de l’Union Européenne pour la réduction des émissions des gaz a effet de serre.

Ces engagements sont liés a des politiques de promotion des transports en commun et des modes de mobilité non motorisés. Apparemment les émissions liées a la mobilité sont inférieures aux seuils des engagements fixés pour chaque année, ce qui est positif ; mais les émissions sont encore plus hautes de 25% que celles de 1990, base pour les engagements. Les problèmes de pollution urbaine par dioxyde d’azote sont importants, et deviennent plus graves par l’expansion du parc de véhicules diesel.

Le rapport confirme que les villes ou le transport public et les modes doux de mobilité ont avancé sont moins pollues et produisent moins d’émissions de gaz à effet de serre.

Biblio (36) L’etalement urbain en Europe

urban sprawl

Voici une question toujours controversée. Pour certains le droit a construire sur le terrain de sa propriété doit être toujours un absolu, en toute circonstance, et en plus chaque municipalité doit pouvoir décider que faire sur son territoire ; pour autres, le sol est une ressource rare, dont l’utilisation touche au bien commun, et en plus les nouvelles croissances urbaines ont un cout important pour les finances locales, et ainsi il y a une raison pour la planification métropolitaine et les restrictions a la croissance urbaine.

L’Agence Européenne de l’Environnement a publié en 2006 un rapport sur l’état de l’étalement urbain sur el continent, utilisant les données du programme Corine Land Cover d’analyse de l’occupation du sol. L’étalement urbain est étudie au long des dernières décennies sur 24 capitales, du centre de l’Espagne aux capitales des états orientaux, et généralement on peut conclure que les phénomènes de croissance urbaine démesurée si évoqués aux Etats-Unis sont aussi a l’œuvre, quoique de façon différente, sur le continent européen.

Munich se présente comme la ville modèle en ce sens, avec une politique de régulation de la croissance qui a fait que l’étalement urbain pendant les dernières 50 années soit inferieur a la croissance démographique pendant la même période, tout en restant une ville très dynamique.