1000 km

Biblio (38) L’economie spatiale

En 2001 Masahisa Fujita, Paul Krugman et Anthony Venables ont publié  “The Spatial Economy. Cities, Regions and International Trade”; le livre est en vente, et on peut accéder au chapitre introductoire par le site web de Paul Krugman. Comme ceux qui suivent ce blog savent, je ne suis pas un économiste, mais je suis intéressé par les phénomènes de ce genre et leur influence sur la ville ; certaines des questions exposées dans le livre évoquent des théories économiques que tout simplement je ne connais pas, ou je ne pourrais pas juger par manque de connaissance, ou sur lesquelles je pourrais peut être me montrer sceptique, pas tellement sur leur conception mais plutôt sur leur utilité pratique. Pourtant, je trouve intéressante l’exposition de l’évolution de la discipline de l’économie spatiale et comment elle s’est orientée, au moins en partie, plutôt vers les éléments plus modélisables que vers la question d’ensemble.

Cartes (6) La Table de Peutinger

Tous les chemis menent a Rome...

Tous les chemis menent a Rome…

Les romains avaient un sens pratique indéniable qui les a fait construire un réseau de chaussées. L’une des premières cartes connues du monde est la Table de Peutinger, une copie du moyen âge d’une carte itinéraire romaine. En réalité c’est plus un schéma du réseau qu’une carte au sens ou nous les utilisons : il n’y a pas de tentative de reconstruire la forme géométrique du territoire, et pour « ne pas gaspiller du papier » la Méditerranée est devenue une sorte de long fleuve. Pourtant, la forme de bote de l’Italie est déjà visible, et il est curieux de voir comment on dessine les territoires actuels. La carte originale couvrait du Portugal a l’Inde, mais la première page (péninsule ibérique, partie du Maghreb et iles britanniques) fut perdue et reconstruite en 1898.

Le document est un rouleau de parchemin de 0,34×6,75 mètres, et il n’est pas facile de le montrer sur une seule image. Une image originale du manuscrit peut être vue dans la Biblioteca Augustana (université de Augsburg), sur  http://www.hs-augsburg.de/~harsch/Chronologia/Lspost03/Tabula/tab_manu.html (attention, site en latin), et une image plus claire, qui intègre la reconstruction de la feuille perdue de la péninsule ibérique, peut être consultée sur wikipedia.

La feuille reconstruite de la peninsule iberique et du Maghreb. Gibraltar (colonnes d'Hercules), Lisbonne (Olissipo) ou ma region natale (autour de Brigantia) sont visibles...

La feuille reconstruite de la peninsule iberique et du Maghreb. Gibraltar (colonnes d’Hercules), Lisbonne (Olissipo) ou ma region natale (autour de Brigantia) sont visibles…

Poliorcetique (2) La ligne Maginot

Zone nord-ouest de la ligne, autour du Luxembourg

Zone nord-est de la ligne, autour du Luxembourg

Le nom est devenu d’usage courant, et après 1940 dans des contextes souvent peu favorables. Il y des gens qui dissent que les stratèges militaires ont toujours une guerre de retard par rapport aux événements, et la ligne Maginot y est souvent évoquée

Vauban inventa pour Louis XIV le concept de « Pré Carré », un espace national sur protégé par des fortifications frontalières. Quand la ligne Maginot fut conçue les horreurs de la première guerre mondiale étaient encore récents ; un conflit ou la stabilisation des fronts pendant des années a mené a une complète destruction de forets, villes et personnes. L’idée d’une guerre statique fut l’argument pour préparer la tranchée la plus sophistiquée, de telle sorte que de la Suisse a la mer un blocage totale pouvait être établi, sans se soucier du paysage ou du territoire traversé. Mais la forteresse territoriale s’est vue débordée par une forme de guerre totalement différente, qui avait aussi ses théoriciens en France (un certain Charles de Gaulle), mais pour laquelle l’armée n’était pas prête.

Apres la guerre, cette grande tranchée, avec des nombreux bunkers, fut pensée un temps comme ligne défensive pour un autre genre de guerre : les bunkers pouvaient être utilisés pour une guerre nucléaire, selon ces idées,  mais l’OTAN n’a pas voulu. Les fortifications ont été vendues des 1970 a des acheteurs privés.

Malgré le caractère exhaustif du tracé le long de la frontière, je n’ai pas vu des références aux villes de frontière ; j’imagine que la doctrine était de les protéger, et l’urbanisme réglementaire n’existait presque pas.

Biblio (25) La politique de l’eau en France

3- EAU FRANCE-world water forum

D’après les données du Forum Mondial de l’Eau, tenu a Marseille au début 2012, il est prévu qu’en 2030 la consumation d’eau par personne dans le monde aura augmenté de 40%, et que 47% de la population mondiale sera dans des zones soumises a stress hydrique. L’agriculture consommera autour de 70% des ressources hydriques, et l’industrie et la production d’énergie un 10%. La quantité d’eau douce renouvelable disponible par habitant aura descendu a moins d’un tiers de la quantité disponible en 1950, pour se situer autour de 5.100 m3 (en grande mesure a cause de l’accroissement de la population). Le site des Nations Unies publie des statistiques interesantes.

3- EAU FRANCE

Dans ce contexte, la politique de l’eau en France est basé sur la Loi de 1964 sur les bassins hydrographiques (huit en métropole, 5 outremer), la Loi de 1992 qui établit le principe de gestion équilibrée, et la loi de 2006 sur l’eau et les milieux aquatiques. La Loi Grenelle 2 établit des mesures pour le contrôle des pertes dans les réseaux de distribution et la réduction de l’usage des produits phytosanitaires. La gestion des inondations est adaptée a la Directive Européenne de 2007 sur la matière.

Le système intègre la participation publique dans la rédaction des Schémas Directeurs d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE)

Biblio (19) Urbanisme et nourriture- le grand bassin alimentaire

Les cartes suivantes montrent la production de maïs sur plusieurs zones de la planete d’apres le site des statistiques de la FAO. Il est interesant de voir ce qui concerne votre propre zone pour toute une serie de productions… Il est aussi interesant de lire La situation mondiale de l’alimentation dans l’agriculture 2010-2011, une publication de reference de la FAO, qui dans cette edition est specialement axée sur le rôle des femmes dans l’agriculture et l’importance de combler le fossé entre hommes et femmes pour soutenir le développement.
agromaps-fao-43agromaps-fao-3agromaps-fao-1agromaps-fao-2