1.000 km

Cartes 2014 (43) Le monde romain

Orbis-web

L’université de Stanford a développé un modelé géospatial du monde romain, Orbis, auquel on peut accéder a partir d’une carte web. En termes techniques il s’agit d’un système d’information géographique ou l’on représente, en utilisant des modelé courants dans la planification des transports de nos jours, la route la plus économique, la plus courte ou la plus rapide entre deux points de l’empire prenant compte des technologies de l’époque. L’explication méthodologique du SIG est intéressante ; et les résultats, dont je ne suis pas en mesure d’évaluer l’authenticité, sont au moins vraisemblables.

J’ai testé la route la plus rapide entre Flavium Brigantium et Lutetia : 17,2 jours en été, quelques 50 en hiver, essentiellement en bateau. Plus jamais 2 jours de route me sembleront longs…

Publicités

Cartes 2014 (42) Dégradations urbaines aux Etats Unis

Cette carte fut produite en 2011 par Derek Watkins, éditeur graphique du New York Times, qui a un portfolio avec des nombreuses références extrêmement attractives (et des mentions aux outils employés pour sa création). La carte fut générée par la recherche de photos géocodées avec des mentions a des dégradations urbaines sur Flickr. On peut remarquer que le nombre de photos sur chaque ville est parfois assez réduit. En réalité, ce n’est pas une carte sur un phénomène, mais sur la perception de ce phénomène par un univers d’individus a la caractérisation complexe (photographes sensibles a l’esthétique spéciale des ruines et enclins a partager leurs images sur Flickr ?). Très belle carte, en tout cas, et assez aligné dans les résultats avec d’autres données sur le sujet.

Biblio (105) Une typologie des campagnes françaises (ou la diagonale du vide existe bel et bien encore)

Une simple carte du Commisariat Général a l’Egalité des Territoires (je comprends la logique franco-française du nom, mais ça un air plutot drôle vu de l’exterieur, le cri republicain concernait l’egalité des citoyens…). Les communes du pays sont divisées en trois groupes:

  • Campagnes pres des villes, du littoral, et des vallées urbanisées. Les mieux loties en termes demographiques et economiques, mais aussi les plus « menacées » en ce qui concerne leur caractere rural. 28% des français y habitent
  • Campagnes vieillies a tres faible densité. Soumises a un cercle vicieux de viellissement et appauvrissement. 7,4% des français sont la. Et cette vieille idée de la diagonale du vide est encore une fois confortée par les données.
  • Campagnes agricoles et industrielles. Avec 9% de la population française, surtout dans la moitie nord, attendant leur absorption par le débordement de l’Ile de France? (j’exagère, bien sur…)

Donc voila, 56% des français habittent dans des unités urbaines de plus de 10.000 habitants.

Chaussures

zapatos

Hier soir j’ai vu la fin du film « Tracks » (2013), qui raconte l’histoire du voyage de 2.700 km entrepris en 1977 par Robyn Davidson d’Alice Springs a l’Océan Indien, en Australie. L’histoire décrit comment l’adolescente se prépare pour le voyage en solitaire, accompagnée par quatre chameaux et une chienne, et comment le parcours du désert est vécu ; il y a certains parallèles avec les histoires de naufrages, comme « La vie de Pi », et en termes visuels le film est un régal.

Ce qui m’a intéressé est un détail. En raison du déroulement de l’histoire il y a plusieurs adieux. Mais les plus importantes ne sont pas quand quelqu’un monte dans un véhicule pour partir, mais plutôt s’éloigne en marchant normalement. Quelques minutes plus tard j’ai vu quelques minutes de «Jane Eyre» (version récente, même comédienne). Et encore une fois la même situation ; le personnage se voit seul sous la pluie au milieu d’une lande anglaise, simplement a pied. Tout comme quand dans la Bible sont décrits les déplacements a pied entre les villages. Il y a quelques jours j’ai aussi vu une partie d’un film polonais récent, « La Glanure » (2012) ; l’histoire est terrible (un pogrom en 1941 vu en 2001), mais l’intéressant dans ce contexte est que les deux frères agriculteurs (dont un fraichement débarqué d’un vol de Chicago, ou il habite)  se déplacent a pied la plupart du temps, parfois des grandes distances.

D’un point de vue « simple », ces histoires ne seraient pas possibles aux Etats-Unis, terre de la bagnole par excellence, avec des villes sans trottoirs (je dis simple car en realité la situation est probablement plus complexe partout)… mais il y a davantage a dire en rapport avec les chaussures…

Cartes 2014 (38) Ou dort internet

 

L’équipe du professeur John Heideman, de l’Université de Californie, a réalisé une carte ; en réalité le travail s’appelle « when the internet sleeps », mais comme le monde est divisé en zones horaires, la carte est une bonne forme d’expression. Il s’agit d’une animation des réponses d’un nombre gigantesque d’adresses IP a un test pour savoir si elles sont actives tous les 11 minutes pendant 35 jours de 2013. La carte montre que pendant les nuits en Europe, le Japon, la Corée du Sud et les Etats-Unis les ordinateurs (et portables et autres appareils connectés au réseau) sont le plus souvent toujours allumés, ou tout du moins bien plus couramment que dans d’autres pays de revenus plus faibles. Des hypothèses sur les causes possibles sont analysées, apportant quelques pistes en guise de conclusion sur le texte et images du site original.

Biblio (102) Visions et scenarios pour le territoire européen en 2050

biblio104

 

L’equipe d’ESPON, sous la direction d’Andreu Ulied, a préparé un rapport de synthèse des principaux messages du projet ET 2050 ESPON. C’est une nouvelle itération des tentatives de dresser une vision territoriale pour le continent a même de fournir un développement plus durable et une réponse plus efficace aux crises partant d’une articulation territoriale plus solide. La vision polycentrique est, comme d’habitude, l’une des bases des propositions. Il y a des éléments d’intérêt, mais je crains que leur plein effet ne serait possible que si les européens trouvent une façon plus efficace de se gouverner comme Union.

Cartes 2014 (22) L’espace rural suisse

La division proposée par la carte de l’ARE (Office Fédéral de Développement Territorial) fait penser: le territoire national es divisé entre villes et agglomérations, zones touristiques alpine, zones rurales périurbaines (divisées en fonction de l’accessibilité en transports en commun) et zones rurales périphériques (caractérisées en termes de population).

Cartes 2014 (19) Europe vide

teselas pobladas EURO 2006Aujourd’hui ce n’est pas le tour d’une carte réalisée par un tiers, mais d’une exploitation de données Eurostat. Il y a quelques mois j’ai commenté qu’un projet de définition d’une grille d’un km recouvrant l’ensemble de l’Europe était en cours, pour avoir une meilleur vision sur des données comme la population, dont la représentation par unités administratives pouvait être irréelle.

Donc me voila parti sur le site specifique d’Eurostat (http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/gisco_Geographical_information_maps/popups/references/population_distribution_demography) pour télécharger la GEOSTAT 1 km2 population grid, avec de données de population de 2006. La carte de densité est relativement connue en ce qui concerne la relation entre les zones les plus peuplées, mais pas tellement celle des zones vides (d’ailleurs, le fichier géométrie d’Eurostat omet les points de la grille pour ces zones sans habitants). Comme d’habitude pour les données Européennes, il y a des pays hors de l’Union (Suisse, Norvège, Islande) sur la base, tandis que d’autres manquent) (Chypre).

Les carreaux disponibles (peuplés, près de 2 millions) laissent les vides par exclusion ; on voit déjà a première vue que l’Espagne, les Alpes, les Carpates, des parties de la Grèce et les montagnes Ecossaises et scandinaves ont des zones vides.

Mais le plus intéressant est de faire ressortir les zones vides.

Les zones vertes n'ont aucun habitant. Tellement d'espace vide... mais il faut bien cultiver et avoir des espaces qui rendent des services environnementaux...

Les zones vertes n’ont aucun habitant. Tellement d’espace vide… mais il faut bien cultiver et avoir des espaces qui rendent des services environnementaux…

Choix européens (5) Pollution

e-prtr

Chaque point est une installation E-PRTR

Le Registre Européen des Emissions et Transferts de Polluants (E-PRTR) est un registre géré par l’Agence Européenne de l’Environnement qui regroupe des données sur des installations industrielles dont les émissions de polluants vont au-delà des seuils définis par le Réglement (EC) No 166/2006. Ce qui couvre un large éventail d’installations, des stations d’épuration aux traitements de surfaces ou les abattoirs.

Comme pour toutes les politiques européennes, certains états peuvent avoir des lois environnementales plus exigeantes, mais l’Europe établit et un cadre commun et, aussi important en ce qui concerne la planification spatial, des bases de données communes qui couvrent l’ensemble de l’Union (et parfois au-delà, comme ici la Norvège et la Suisse), permettant une meilleure connaissance et débat.

Choix européens (4) Energie quasi-nulle

La Directive 2010/31/EU sur les performances énergétiques des bâtiments établit que le 31 décembre 2020 tous les nouveaux bâtiments devront être a consommation d’énergie quasi-nulle, et que cette condition devra être remplie par les bâtiments occupés et possédés par les autorités publiques le 31 décembre 2018.

europ

D’après la Directive, « un bâtiment qui a des performances énergétiques très élevées déterminées conformément à l’annexe I. La quantité quasi nulle ou très basse d’énergie requise devrait être couverte dans une très large mesure par de l’énergie produite à partir de sources renouvelables, notamment l’énergie produite à partir de sources renouvelables sur place ou à proximité ». Donc la définition concrète et quantitative (question centrale en la matière) correspond a chaque état de l’Union.

Le rapport de la Commission au Parlement et au Conseil COM/2013/0483final (ne concernant qu’une partie des états), premier d’une série de rapports triennaux sur les avancements de l’application de la Directive, indique que la plupart des états ont avancé en la matière, mais seulement la Belgique, Chypre, le Danemark et la Lituanie ont présenté une définition avec un objectif numérique et un pourcentage d’énergies renouvelables. D’un autre côté, les Pays-Bas, le Danemark, la France, l’Allemagne et le Royaume Uni ont des règles qui vont au-delà. Les règles quantitatives oscillent entre 0 et 220 kWh/m2/année, et le rapport se demande si le but de la Directive peut être atteint ainsi.

La Directive oblige a définir des objectifs intermédiaires pour les nouveaux bâtiments en 2015. Jusque a présent seulement 15 états ont établit des telles mesures, mais elles sont divergentes.

Voici donc une politique sur les mutations climatiques (polémiques pour certains) mais aussi sur l’Independence énergétique (les polonais ou les baltes seront plus enclins a son application après la crise de l’Ukraine que les irlandais, par exemple ?). Et c’est aussi une politique d’urbanisme, car les bâtiments ensemble font ensemble la demande énergétique des villes, et les énergies renouvelables sont de plus en plus l’objet de l’urbanisme.