Cartes 2014 (41) Churyumov-Gerasimenko a París

J’aime bien les cartes qui racontent une histoire sur les relations d’échelle. Et la nouvelle de cette semaine (avec l’hymne à la joie au fond, et le drapeau des douze étoiles) est un peu lié à ce concept. Au-delà des distances de millions de km, ce qui surprends est de voir a quel point la comète est petite (on pourrait marcher d’un bout a l’autre en une heure, sous condition de pouvoir marcher sans gravité…), ou ce qu’elle représente par rapport a une grande ville.  L’image est diffusée par l’Agence Spatiale Européenne et donne une idée de la capacité humaine de transformer la planète a des échelles géologiques, même interplanétaire (si d’ici nous voyons la comète assez bien pour l’atteindre, depuis la comète il y aurait des chances de voir Paris…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s