Mois: septembre 2014

L’aeroport d’Aspern (2)

Quelques images du rapport sur la conception du quartier.

Quelques images du rapport sur la conception du quartier.

Il y a des chances que mon commentaire précèdent sur le projet d’Aspern ait semblé négatif ; certes, la comparaison avec d’autres modelés suburbains peut sembler peut flatteuse, mais j’ai déjà dit que le projet semble assez raisonnable. Tous mes commentaires sont exprimés sous réserve du fait que la construction du quartier prendra encore du temps (les premiers habitants devraient arriver fin 2014).

Le projet accorde une priorité aux aspects suivants :

  • Un niveau de densité qui est présenté comme durable. L’emprise du projet est de 240 hectares, et la SHOB prevue est de 2,2 millions de m2, donc le COS serait de 0,91, nettement plus haut qu’un tissu banal de banlieue.
  • La diversité fonctionnelle, avec une prévision de 20.000 habitants et 20.000 emplois ; le but de l’équilibre emploi-résidence, facile a énoncer mais pas si facile a atteindre dans une aire métropolitaine. Le projet incorpore une réflexion sur l’usage du rez-de-chaussée, et malgré une concentration claire des emplois au sud, une certaine flexibilité est intégrée.
  • La diversité spatiale, avec un agencement marqué par une avenue circulaire qui organise un quartier avec un cœur tourné vers un lac. Les typologies et hauteurs sont similaires, mais l’agencement des volumes a l’échelle architecturale se présenté comme plus diverse.

Le projet aurait pu s’organiser autour d’une grille régulière (tout autour, a commencer par les banlieues proches, appelle a cette solution). Les urbanistes (Tovatt, suedois) ont plutôt choisi une géométrie que, de premier abord, semblerait celle d’une ville a la genèse organique, presque une préexistence ; cette apparence vient d’une transition entre les bords rectangulaires de l’emprise et l’avenue circulaire qui se fait en évitant les angles trop aigus et parfois avec des rues en courbe.

L'avenue anulaire. La geometrie pourrait sembler celle du ring viennois, mais on est bien loin de la conception de l'espace (a voir dans des prochains articles)

L’avenue anulaire. La geometrie pourrait sembler celle du ring viennois, mais on est bien loin de la conception de l’espace (a voir dans des prochains articles)

Biblio (96) L’aeroport d’Aspern

Aspern-planta

En 1912 l’aéroport de Vienne ouvre a Aspern, a l’Est de la ville ; en 1975 des courses en voiture commencent sur la piste, et en 1982 ouvre une usine de General Motors. Déjà a la fin des années 1980 commencent les conversations sur l’avenir du site sans avions, et en 2005 un concours est lancé, qui est gagné par Tovatt et Associés.

Le projet est interesant pour plusieurs raisons : il parait assez raisonablement fai, mais c’est, presque a niveau de la caricature, la mise en œuvre des analyses de David Mangin dans « La Ville Franchisée » : un projet d’une certaine densité, avec des connexions limitées avec son entourage, qui cree sa propre ringstrasse… Un monde relativement fermé et connecté a l’autoroute et au metro.

Bon site web, avec une documentation abondante en anglais.