Formes et silhouettes (1) Niveaux

On peut s’accorder sur le fait que les diagrammes figure- fond sont une première approche raisonnable a la description d’un espace urbain. Mais ceci mène, a son tour, au besoin de définir le niveau auquel on coupe les volumes. Par exemple, prenons le plan du cadastre de Madrid : la première image correspond aux parcelles privées (ou a l’usage privatif, car certaines sont publiques). Ce qui permet de voir la voirie de toutes sortes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si l’on gomme de la vue tous les espaces qui n’ont pas de constructions visibles (y compris ceux qui n’ont que des sous-sols), la chose change assez. La plupart des cours, parkings et autres éléments disparaissent. C’est la vision habituelle pour ce genre de plans.

Mais on peut aller au-delà, ne prenant que les éléments dépassant un certain niveau. Ici, ceux qui ont plus de 8 étages. Et la ville prend un autre aspect, avec certaines logiques mais aussi des situations peu claires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s