Mois: février 2014

La ville de Mexico (3) Centre historique et logements

Programa Parcial de Desarrollo Urbano Centro Histórico del Programa Delegacional de Desarrollo Urbano para la Delegación Cuahtemoc. Zones du réglement et pourcentage minimal de surface batie a destination de logements.

Programa Parcial de Desarrollo Urbano Centro Histórico del Programa Delegacional de Desarrollo Urbano para la Delegación Cuahtemoc. Zones du réglement et pourcentage minimal de surface batie a destination de logements.

Le plan (2010) exprime une volonté de maintenir le logement dans le centre historique. Mais est-ce que ça deviendra une realité? le recensement de 2010 montre qu’il y a du travail a faire

Biblio (78) Plan Cincinnati

Je n’ai jamais visité Cincinnati (quoique grâce aux images de Sethsnap je commence a me faire une idée de la ville). Mais ce plan a obtenu l’un des prix au meilleur plan d’ensemble de l’Association Américaine d’Urbanistes, en grande partie par son approche stratégique, au-delà des sentiers battus.

Cartes 2014 (6) Une carte de personnes

maps 2014-6-census map america

Le Centre Weldon Cooper des Services Publics de l’Université de Virginie a publié une carte qui montre les données du recensement de 2010 des Etats-Unis au niveau des ilots urbains. Pour chaque personne il y a un point: bleu si c’est un blanc, vert pour les noirs, rouge pour les asiatiques, orange pour les hispaniques, et marron pour le reste. L’écran n’apportant pas cette résolution sur les grandes échelles, chaque pixel montre une couleur qui est un mixage de sa composition raciale. Il est ainsi possible de voir la densité de population et la ségrégation géographique.

Assez intéressant de faire un tour sur la carte.Dans certains pays ou les données sur la race ne sont pas appliquées pour le recensement (d’après une volonté légale d’éviter les discriminations), comme en France, une carte comme celle-ci n’existe pas, malgré le fait qu’elle montre des réalités dont la connaissance peut être utile. Ceci ne veut pas dire que vous n’avez pas des cartes sur la pauvreté, mais plutôt que vous représentez des effets et non une partie de ce que vous ressentez comme une cause.

La ville de Mexico (2) Une jeune ville?

Quand on voit le Mexique depuis l’Europe il y a une image de pays jeune, avec des taux de natalité assez hauts, mais comme dans la plupart des pays d’Amérique Latine ceci est en évolution ; une croissance économique certaine (quoique mal repartie) et le résultat de certaines politiques font que ces pays soient dans une transition démographique qui peut les mener en 20 ans a des structures d’âge plus proches de celles d’aujourd’hui plus au nord. Mais en fait, ces villes sont encore plutôt jeunes.

MX-porchogjefatmay60

Pourcentage des foyers dont la personne principale a 60 ans ou plus, par ilot

Dans la zone centrale de la ville de Mexico les ménages ou le chef (au sens du recensement) a 60 ans ou plus sont clairement en minorité (pour donner une idée de l’échelle, la grille orange est de 2 km). Sur la zone historique autour du Zócalo (A) ils sont très peu présents, ce qui serait inouï dans presque tous les quartiers historiques européens. Il y a des zones, comme les colonias Jardín Balbuena (B) ou Rincón del Bosque (D), espaces a haut niveau de revenu, ou la présence des personnes âgées est plus importante. La colonia San Juan de Aragon (E) est aussi un espace avec une présence importante de personnes âgées, mais avec une situation socioéconomique moins aisée. Le quartier de Tlatelolco (C), l’un des lieux mythiques de l’architecture moderne mexicaine de logement social, montre une présence relativement moindre de personnes âgées, quoique par leur époque de construction dans d’autres pays ce serait un quartier vieilli. Ces résultats ne prennent en compte que l’âge du chef du ménage, ce qui n’est en tout cas qu’une façon d’approcher la question.

En tout cas, il est frappant de voir que les zones centrales sont presque les plus jeunes en proportion.

Rencontres innatendues (5)

Madrid, Puente de Vallecas. Une possible reference pour pas mal de taudis, car ici la transition en ville formelle est faite. Quelq’un a eu la drole d’idee d’appliquer sans doute la reglementation pour le marquage au sol des voiries, ce qui ici vous donne une grande fleche… Vera nulle part (ou comme reclame pour le nouveau batiment. L’espace de parking que l’on voit est en fait un amenagement temporel, car a terme la rue será elargie completement.

La ville de Mexico (1) Pas de yeux sur la rue dans le centre de la mega-ville?

Quelle est la plus grande ville du monde ? Difficile de savoir ; mettez cinq géographes de pays différents devant d’un même territoire et surement ils proposeraient cinq façons de faire un découpage selon leurs critères. Il est difficile de savoir si la plus grande ville du monde est Tokyo, ou Mexico, ou Delhi, car en premier lieu il faudrait définir avec précision ce que l’on entend comme une ville dans ces echelles (on a toujours droit a se poser des questions sur les critères ONU). Ce qui parait clair est que la plus grande ville (n’importe le sens précis du terme) du monde hispanophone est Mexico. Comme dans d’autres cas, encore une ville où je n’ai jamais mis les pieds (et donc, je remercie les commentaires, spécialement de mes lecteurs mexicains). De l’Espagne on voit le pays avec plusieurs sensations : curiosité envers un pays culturellement complexe, une certaine prévention envers une image de violence et inégalité, étonnement face aux dimensions des problèmes, et intérêt pour une société qui semble être en évolution. Pour cette balade, je vais utiliser un ensemble de fichiers d’ilots urbains de l’INEGI avec des données associées qui m’a mené a poser, de cette distance géographique et culturelle, quelques questions.

Mexico and its neighboring municipalities

Mexico et ses communes proches

La première image montre la plupart des ilots de ce que l’on pourrait décrire comme la ville (plus ou moins) continue. Le teint bleu correspond aux ilots de l’état de Mexico, le rouge à ceux du District Fédéral ; les gradations de couleur représentent le nombre d’habitants par ilot. L’échelle graphique donne une idée des magnitudes spatiales dont on parle, pour une métropole qui comptait en 2010, selon l’INEGI, avec quelques 20 millions d’habitants.

Centre-ville, populations totales par ilot

Centre-ville, populations totales par ilot

La deuxième image montre le centre symbolique de la ville ; les croix bleues ont une séparation de 500 m dans les deux directions. Ici sont la place du Zócalo (1), la Cathedrale (2), la Torre Lationaméricana (3), le Palais des Beaux-Arts (4) et le Paseo de la Reforma (5). Les gradations de rouge sont proportionnelles aux habitants par ilot, marqués sur chacun. C’est un peu surprenant de voir que cette zone, avec quelques 220 ilots il n’y a que quelques 68.000 habitants sur 4,5 km2, une densité (150 habitants par hectare) qui semble plutôt réduite pour un centre-ville ; la donnée semble se justifier par l’occupation par des activités tertiaires, mais pas a cause du vieillissement d’autres centres urbains (voir les images suivantes). L’impact a moyen terme des mesures récentes comme la conversion en rue piétonne de la rue Madero, positive en termes de mobilité et de sécurité, devrait être positif, mais reste à confirmer pour la démographie locale.

Donc, une question se pose, du genre Jane Jacobs: pas de yeux sur la rue dans le centre de la mega-ville?

Habitants de moins de 14 ans par ilot

Habitants de moins de 14 ans par ilot

Habitants de plus de 60 ans par ilot

Habitants de plus de 60 ans par ilot

Biblio (77) Se garer a New York

biblio 77- parking NY

Le Department of City Planning de la ville de New York vient de publier une étude sur le stationnement résidentiel dans la zone centrale, qui s’intéresse a toute la complexité de cette question. L’étude est axé sur un ensemble de quartiers ou le règlement d’urbanisme exige un quota de places de stationnement par logement, mais qui ont de fait un potentiel pour réduire cette exigence en favorisant d’autres mobilités. Le potentiel de transformation est verifié.

Cartes 2014 (5) Sara Graham

Image

Sara Graham est une artiste canadienne qui a travaillé sur l’idée des cartes d’un point de vue artistique. Ses cartes des villes canadiennes, reconstruites comme un collage de symboles de voirie, sont une partie interesante de son œuvre, ou l’architecture joue aussi un rôle important. Et certains travaux, comme les cartes de l’Ile du Prince Edouard, se raprochent du « projet de rectification de la Seine a Paris » de Guy Debord.

Image