Ports lointains (4) Histoires. Tours, sous-marins, castors, saumons…

Le port de La Corogne existait déjà dans les temps romains. La tour d’Hercules, phare romain dont on suppose qu’il a été construit vers la fin du premier siècle de notre ère, témoigne de l’importance a l’époque. Le port important sous les romains était l’actuel Betanzos (Brigantium), a une époque ou sa ría avait moins de sédiments et les bateaux étaient moins grands. Pendant le Moyen Age la ville a gagné en importance, ce qui s’accélère avec l’ouverture du commerce avec l’Amérique après la fin du monopole de Séville et Cadix. Vers la moitié du XXème siècle le port occupe la baie du sud de la ville, sous l’abri de la presqu’ile. Ce sera la dernière vue de l’Espagne pour les migrations de galiciens vers l’Amérique. Pendant la décennie de 1960 une grande digue élargie la zone protégée, et l’implantation d’une raffinerie de pétrole fait des charges liquides un secteur d’activité important. Ceci implique aussi une série d’accidents de gros tankers qui produisent une pollution maritime et atmosphérique. Avec la transition démocratique avec la fin du franquisme la régionalisation implique la perte de la condition de capitale de la Galice au profit de Saint Jacques de Compostelle, avec une perte d’emplois publics. Pendant la dernière décennie on voit la construction d’un nouveau port, hors de la baie historique, a l’ouest, en partie pour éviter les risques potentiels (les quais pétroliers sont relies a la raffinerie par un pipeline très proche des logements), mais dans une position intégrée dans l’agglomération. La présence dans l’agglomération du siège central d’Inditex, le groupe textile auquel appartient Zara, apporte une certaine stabilité pendant la crise actuelle.

Brest

Les premières références historiques a Brest correspondent a un camp romain vers la fin du IIIème siècle de notre ère. L’estuaire de la Penfeld constitue un bon port naturel pour les bateaux de l’époque.  En 1593 Henri IV accord a Brest le titre de vile, et en 1631 Richelieu établit un arsenal sur les rives de la Penfeld. La ville joue un rôle important dans la formation des grandes escadres qui contribuent a la guerre d’indépendance des Etats-Unis. Au début du XIXème siècle le blocus naval anglais nuit a l’activité du port, qui remonte en puissance sous le second empire, avec le commerce maritime, l’arrivée du chemin de fer et la construction des ponts sur la Penfeld ; la croissance urbaine dépasse l’enceinte historique. L’augmentation des dimensions des bateaux mène a l’expansion du port hors de l’estuaire, avec la construction de nouvelles jetées. Pendant la deuxième guerre mondiale le port devient une base navale allemande et est bombardé par les alliés, avec la destruction d’une grande partie de la ville, reconstruite après. Avec la création de la Force Océanique Stratégique en 1972 les sous-marins nucléaires sont stationnés au sud de la rade, sur l’Ile Longue. La réduction des budgets militaires touche la ville.

Duluth

Duluth reçoit son nom du premier explorateur européen de la zone, un soldat français qui au XVIIème siècle est connu comme Sieur Du Luth. Les premiers habitants connus étaient les indiens Anishinaabe, qui jouent un rôle d’intermédiaire entre les français et autres tribus. Le commerce des peaux de castor fut une partie importante de ces échanges. Vers la moitié du XIXème siècle les mines de cuivre, des nouvelles écluses qui permettent l’arrivée de grands bateaux au lac Supérieur et les plans de construction des chemins de fer de liaison avec le Pacifique (configurant ainsi un port interocéanique) ont aidé l’expansion initiale de la ville. Le port et la ville ont grandi depuis par l’export de produits miniers (fer) et des céréales. La crise des industries lourdes traditionnelles à la fin du XXème siècle est en quelque sorte compensée par le tourisme et les services a l’agglomération.

Puerto Montt avait déjà une certaine population avant la conquête espagnole (le sud chilien a résiste l’intégration dans l’empire). Vers la deuxième moitié du XIXème siècle des colons allemands arrivent, et la ville est fondée en 1853. Le chemin de fer vers Osorno entre en service en 1912. Pendant la décennie de 1930 on construit des remblais et des chemins de fer, un quai d’accostage, et le dragage du canal de Tenglo est fait.  La ville devient en 1974 la capitale de la Xème région (Los Lagos). Des 1985 la production de saumon devient importante (et soumise aux aléas des épidémies de l‘espèce), avec d’autres activités plus traditionnelles du secteur primaire, comme l’agriculture, l’élevage ou la sylviculture. Le tourisme est devenu un atout de l’économie locale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s