Biblio (34) London Housing Supplementary Planning Guidance

Biblio34- London housing planning guidance

 

Jusqu’ici ce blog s’est axée sur le paysage, le patrimoine, l’esthétique, l’agriculture urbaine, et toute sorte de chose… mais peu sur le produit architectural que presque tout le monde utilise tous les jours, qui configure la plupart des tissus urbains (un concept qui peut parfois devenir n’importe quoi a certains endroits), et dont l’impact est le plus haut sur la qualité de vie : le logement. Il parait qu’il était temps de s’y mettre, et donc la suivante série d’articles montrera un ensemble de références a la question sur des lieux et des contextes différents. Ceci veut dire que je souvent ce sont des projets ou des documents qui concernent des zones que je ne connais pas physiquement, et je remercie tout apport de ceux qui connaissent les ouvrages ou les politiques et leurs résultats de premier abord.

La Supplementary Planning Guidance est un supplément au London Plan de 2011 du Maire conservateur Boris Johnson (et une itération du plan de 2004, approuvé sous le Maire travailliste Ken Livingstone). Son but est une approximation qualitative aux prévisions quantitatives de logement du London Plan. Ce n’est pas une norme d’application directe a la construction et rénovation des logements, mais elle est sensée orienter les politiques de la ville en la matière. Le document intègre les apports d’une procédure de participation publique.

Le London Plan estime nécessaire la construction d’au moins 32.200 nouveaux logements chaque année jusqu’en 2021. Il faudrait bâtir des nouveaux logements sur toutes les communes, surtout en recyclage urbain, et recherchant une bonne intégration avec le système de transports en commun. Il n’y a pas une solution standardisée, mais la volonté de s’adapter aux conditions de chaque site, aussi bien en termes de typologie architecturale qu’en formes d’accès au logement.

Le document s’organise autour des points suivants :

  1. Croissance du parc de logements. Une distribution spatiale de la croissance et des buts par type de tissu y sont définis. Optimiser le foncier et le parc de logements préexistants sont des priorités, reliant densité et accessibilité en transports en commun.
  2. Qualité des logements. Le confort et la mise en conformité des nouveaux logements avec les demandes techniques et environnementales se posent en parallèle a la question de la sécurité dans l’espace public.
  3. Choix des logements. Une diversité croissante de formes de vie demande des typologies variées et la possibilité de passer d’une a l’autre.
  4. Logement a prix accessible. L’une des questions les plus polémiques sur tous les plans.
  5. Parc préexistant et besoin d’investissements pour sa mise en conformité.
  6. Infrastructure sociale (santé, éducation, sports)
  7. Mixité urbaine, évitant la conformation de quartiers sans activités. Une question complexe, car les activités tendent a se concentrer avec des logiques différentes de celles du logement. 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s