Commerce urbain (9) La Corogne – a

 

Le commerce urbain suit des logiques similares dans le villes, même si elles ne sont pas des metropoles de plusieurs millions d’habitants. Je vais parler maintenant de la ville ou j’ai vecu mes premiers trente ans. La Corogne, au nord-ouest de l’Espagne, est la deuxieme ville la plus densement peuplée du pays. Avec un peu moins de 250.000 habitants, elle est le centre d’une aire metropolitaine d’autour d’un demi million. Le port est orienté vers les produits petroliers et la peche, et la municipalité voisine vers l’ouest compte avec le siege central de Zara, le marchand du textil, dont la premiere boutique fut ouverte en ville (j’ai passe souvent devant quand j’etais môme, sans pouvoir prevoir a quel point ça deviendrait quelque chose d’aussi grand…)LC

 

Comme exemple, pour montrer a quel point la ville est dense, dans un contexte ou beaucoup ne reconaitront pas l’Espagne car le paysage est plutot breton, deux images. La ville historique est sur une presqu’ile etroite qui cree une baie sur, la raison pour la localisation de la ville.

Zone B sur la carte, isthme et vieille ville

Zone B sur la carte, isthme et vieille ville (cachée par les batiments haut sur la plage), vue de A

Zone C sur la carte, Ronda de Outeiro

Zone C sur la carte, Ronda de Outeiro, vue de A. Les tres hautes densités des années 1960 et 1970, qui continuent ajourd’hui. 

Les cartes suivantes sont le resultat de l’exploitation sur un SIG a code ouvert des bases de données du Cadastre. Cette source a l’avantage de donner des surfaces pour les destinations des batiments et leurs parties, avec un haut degré de detail. Il y a aussi deux problemes: la donnée indique que quelq’un paie les taxes foncieres pour chaque logement et local dans le batiment, mais pas l’etat reel d’utilisation de ce bien, ce qui ne permet pas de savoir le taux de vacance pour un usage determiné; il y a aussi, comme dans toute base de données de cette taille, des erreurs. Les cartes montrent des densités, et les zones blanches n’indiquent pas l’absence de données, mais leur manque de relevance par rapport au reste.

De toute façon, ces carte montrent que même sur une ville aussi dense, il n’y a pas une correlation automatique entre densité globale et densité commerciale. Les valeurs sont en une certaine mesure modifiés par le manque de coutume dans la ville de faire des logements en rez de chausée, qui est normalement vendu pour des boutiques (theoriquement viables car avec un haut nombre de clients potentiels autour), mais il y a des centralités commerciales claires (qui seront montrées dans l’article de demain).

Nombre de logements par parcelle

Nombre de logements par parcelle

La densité des logements est haute, mais specialement au sud-ouest de la ville centrale, autour de la Ronda de Outeiro, et dans les expansions des années 1960 et 1970 (même toujours les densités permises par le plan d’urbanisme sont tres haute par rapport aux moyennes espagnoles).

Nombre de commerces par parcelles

Nombre de commerces par parcelles

Le nombre de commerces par parcelles suit a peu pres la distribution de la densité de logements.

Surface edifiée par parcellle

Surface edifiée par parcellle

La suface edifiée par parcelle fait apparaitre les grands centres commerciaux en peripherie

Surface totale des locaux commerciaux par parcelle

Surface totale des locaux commerciaux par parcelle

La surface totale des locaux commerciaux renforce la presence des grands etablissements peripheriques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s